Ego

L’égo est comme un petit animal de compagnie que nous prenons chaque jour du plaisir à nourrir pour qu’il grandisse. Quand il crie, nous courons à lui. Quand il griffe, nous lui en voulons. Mais quand nous prenons le temps de demeurer à ses côtés sans le juger, il ne nous affecte plus. Il reste à sa place sans se manifester.

Se refuser

Qu’il n’est point simple de se réveiller,
Chaque matin sous ce ciel brumeux,
Sentir le brouillard qui m’enveloppe,
La nuit tend à persister.

Je la distingue pourtant cette lumière,
Mais mes yeux ne vont de paires,
Je ne parviens pas à m’en rapprocher,
Sa chaleur seule je peux la toucher.

Pourquoi cet Amour se refuse à moi,
Pourquoi est ce que je me refuse à Lui,
Qu’est-ce qui m’empêche de courir dans ce pré,
Où les fleurs sont nos plus fidèles alliés.

Le soleil tente de percer,
Un chemin pour lui enfin se dessiner,
Mais tant de nuages persistent,
Et m’empêche de crier: j’existe.

Tout ça ne serait-il pas le fruit de ma pensée,
Qui m’empêche de pouvoir Aimer…

L’ombre qui me suit

Pourquoi ne puis je pas être cette lumière,
Pourquoi suis-je sous l’emprise de sa loi,
Quand va-t-il me laisser,
Ce second visage que je ne veux plus regarder.

A chaque instant, je le sens prêt à surgir,
Comme un lion bondit sur sa proie,
Il n’attends que moi pour être tout à sa joie,
Une fois encore, je ne peux le fuir.

Tapis dans l’ombre,
Il se tient prêt à me happer,
Et si j’ai beau l’incriminer,
C’est cela qui le nourri.

Dois-je en faire mon ami,
Où l’aimer comme mon ennemi,
En faire un membre de ma famille,
Et l’accueillir avec le sourire.