Un autre regard

Porter un nouveau regard,

Ne plus voir comme le monde à part,

Ourvrir grand notre coeur,

Ne plus jamais décompter les heures.

Rentrer dans l’intimité,

De cette vie que l’on pense limité,

Etreindre toutes nos joies,

Demeurer dans le pays où il n’y a plus de lois.

Tout est possible,

Même ce qui n’est pas visible,

Tout vos voeux peuvent se réaliser,

Lorsque vous décidez de changer de réalité.

Porter un nouveau regard,

Fini d’être cet être avare,

Mais distribuer l’amour,

S’ouvrir à un nouveau jour.

Publicités

Envoyer de l’amour

Envoyer de l’amour,

C’est comme rendre l’ouï à un sourd,

Faire sortir le mort de son tombeau,

Changer sa vision,

Et accepter que la vie,

Peut aussi nous offrir du beau.

Envoyer de l’amour,

Comment ne pas être pour,

Certains envoient du vent,

Mais de ce vent,

Même tournoyant,

Ressortent toujours de bons sentiments,

Envoyer de l’amour,

C’est permetttre un nouveau jour,

Partagez son bonheur,

Comme on donne un bouquet de fleur,

Faire rayonner sa joie,

Ne plus avoir peur de sa foi.

Envoyer de l’amour,

C’est en offrir en partage,

C’est être aussi notre propre roi mage,

Venir déposer les cadeaux,

Aux pieds de notre guerrier de lumière,

Et lui murmurer cette prière.

Une place à prendre

Je me suis battu contre des moulins,

Je me suis vu saigner des deux mains,

J’ai pensé que jamais je ne pourrais y arriver,

Et pourtant je me suis trompé.

On a tous une place à prendre,

On a aucun compte à rendre,

On n’est bien que lorsqu’on est soi,

C’est alors que s’ouvre notre ode à la joie.

Je leur ai dit: un jour vous verrez,

Le vieux moi se sera évaporé,

Aujourd’hui j’ai décidé de tenir parole,

Et tant pis si je n’ai jamais fait l’école.

On a tous une place à prendre,

On a aucun compte à rendre,

On n’est bien que lorsqu’on est soi,

C’est alors que s’ouvre notre ode à la joie.

Maintenant je sais que plus rien ne peut m’arriver,

Toutes les cartes à moi de les distribuer,

Et si personne ne croit en moi,

De tout mon coeur je garderai la foi.

On a tous une place à prendre,

On a aucun compte à rendre,

On n’est bien que lorsqu’on est soi,

C’est alors que s’ouvre notre ode à la joie.

Lumière

Divinement je m’enveloppe en elle,

La lumière éclaire mon visage,

Translucide elle apaise mes craintes,

Hermétique elle ferme toutes mes angoisses.

Je ne crains ni la peur ni l’amour,

Je vole sans ne plus avoir besoin de mes ailes,

Je marche sans avoir à user de mes pieds,

J’aime en ouvrant tout grand mon coeur.

La lumière me réchauffe,

La lumière me désire,

Elle se délecte au moindre de mes signes,

Et patiente lorsque je tente de la fuir.

Elle est mon amie ma confidente,

Ma source et ma joie.

Elle est présente à jamais,

Elle vit pour toujours en moi.

l’Amour déguisé

Se sentir attirer,

Par une histoire,

Une pensée,

Se sentir défaillir,

Et vouloir parfois mourir.

La vie peut parfois briser,

Mais jamais elle nous fera couler,

Son dessein,

Faire éclater cette armure,

Faires tomber les derniers murs,

Au milieu desquels on était emprisonné.

Ne jamais regretter,

Les mots,

Les paroles,

Les personnes qui nous ont blessé,

Tout cela fait désormais partie d’un passé,

Et même s’il demeure des cicatrices,

Même si notre coeur est encore un peu triste,

Oui tout est fait en pensant le meilleur,

Même si ce meilleur,

Parfois se transforme en malheur,

Alors,

Apprenons à pardonner,

Car tout ce mal infligé,

N’était qu’un amour déguisé,

Qui avait encore du mal à s’exprimer.

Donner le meilleur

Si je fais tout par amour,

Si je donne sans attendre un retour,

Si j’ouvre le coeur et que je l’aisse s’évaporer la peur,

Que peut-il m’arriver.

L’homme n’a jamais vécu autrement,

Il donne ce qu’il a,

Il fait ce qu’il peut,

Il ne connait pas encore toujours les règles du jeu.

Parfois il se trompe,

Parfois il s’essouffle,

Il perd haleine,

Il avance avec peine.

Mais il a toujours cette même intention,

Que de donner,

Non pas le meilleur,

Mais donner son meilleur.

Alors pourquoi encore le juger,

Lui qui n’aime pas être violenté,

Pourquoi ne pas simplement l’écouter,

On a tous tant à y gagner.

Je fais avec ce que j’ai,

Je donne ce qui m’a été offert,

Je partage ce qu’on m’a appris,

Je dis Je t’aime même si parfois ça me gêne.

Et quand le coeur s’ouvre,

C’est la vie qui se donne,

Qui se met à vos pieds,

Et qui vous ouvre toute son immensité.

Espoir

J’ai vu ce ciel,

Et j’ai souhaité m’y plonger,

Etendre mes deux ailes,

Et m’envoler vers l’éternité.

Distinguer les petits rayons,

De tous ces hommes étincellants,

Que je ne parvenais à toucher,

Qui me semblait si éloignés.

Je voudrais pouvoir voir,

Tout ce qui me semblait évanouhi,

Tout cet amour dont on me parle,

Toute cette beauté que l’on appelle la vie.

Alors seulement je saurai,

que tout ce qui arrive n’est pas vain,

Que si cette immensité je peux y demeurer,

Jamais plus je ne penserai à la quitter.