Voyage

Voyage dans l’absolu,
Dans le terrier du lapin,
A s’en écorcher les mains,
A en retourner vers la surface.

Creuser,
Par delà les profondeurs,
Au travers de toutes ces peurs,
A rejoindre ce monde de malheur.

Mais regarder,
Par-delà ton épaule,
Et sortir de sa geôle,
Etre une étoile pour le ciel,

Apprécier,
Tous ces moments imaginés,
D’une grande et extrême simplicité,
La vie dans son entièreté.

Etre,
Et s’extraire du paraître,
Là où l’espace rejoint la terre,
Là où je ne peux plus avoir pied.

Voler,
Au-dessus des montagnes,
Traverser les vallées,
Se détacher de toute vérité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s