Dégel

Le bonhomme de neige a perdu de sa splendeur. Il ne sourit plus de son air glacial. Dans quelques heures, il n’en restera plus qu’une simple flaque d’eau qui s’évaporera au firmament des grandes espérances. La vie qui semblait s’être figée depuis que le froid brumeux avait pris ses quartiers, a désormais repris ses droits. L’engourdissement de ce corps qui semblait meurtri par un passé encore non résolu se remet à battre. Le sang froid s’est transformé en sang chaud. L’énergie coule à nouveau à flot. Rien n’est jamais perdu. La nature est là à chaque instant pour nous le rappeler. Et lorsqu’au devant de ces scènes apocalyptiques, tout semble s’être refroidi, derrière on entend toujours le chant des oiseaux qui ne cesse de retentir. Jour après jour, ils demeurent présent malgré le froid rigoureux d’un coeur suspendu au vide. Présent comme ils le sont toujours, ils entonnent leur plus belle mélodie sans rien en attendre. Le plaisir est là. Ni le froid, ni la pluie, ni le vent ne les arrêtent. La nature est mon maître. Une école de la vie d’où je retire mes plus grandes leçons. Aujourd’hui, le froid a disparu. La chaleur revient peu à peu. Demain, il en sera peut-être autrement. Ainsi va le courant de l’existence…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s