Blanc immaculé

Les flocons de neige glissent sur le sol brûlant de mon amertume. Ils s’enfoncent un peu plus profondément et creusent le sillon qui me mènerait au centre de la terre. Un large tapis blanc recouvre la noirceur de mon ennui. Un à un, je fais le décompte de toutes ces années perdues et je les vois s’évaporer tel une bulle de savon touchant terre. Une rose se retient à cet absurde instant. Ses pétales fragilisés par le froid ne sont plus dignes de tenir respect à la vie. Mais elle s’accroche, éperdument. Sûrement qu’elle estime que tout cela a un sens et que sa vie ne sera jamais perdu même lors des périodes les plus rigoureuses. La neige ne cesse de tomber sur les larmes de mon passé. Encore et encore,, inlassablement, elle recouvre les souvenirs perdus et les espoirs déchus. Elle attend les premières chaleurs. Elle sait qu’à la première lueur du soleil, elle libèrera tout ce potentiel enfoui. La nature alors pourra refleurir et sortir de sa torpeur. Une vie nouvelle pourra commencer. Ainsi va le courant des saisons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s