Jets de maux

Tu cherche à t’évader de ce monde,

tu cherches à toucher la lumière,

tu pleures au milieu des ténèbres,

Tu cries le plus profond de ta douleur.

 

Tu as peur,

Tu le crains,

Tu voudrais l’embrasser,

L’aimer et ne plus le quitter.

 

Tu cherches des échappatoires,

Tu ne veux pas finir dans un mouroir,

Erré dans le cimetières aux éléphants,

Devenir un coyote au visage errant.

 

Alors tu te meures dans la nuit,

Tu marches à genoux,

Et cherche celui qui pourrait te benir,

Te pardonner de tes erreurs.Tu payes de ta vie,

tu payes de ta bourse,

Tu vends ton âme,

tu as trop peur de la sonder.

 

Pénétrer en elle,

Y déceler toutes ses merveilles,

Faire luire en toi ce soleil,

Faire de toi un roi de la joie.

 

Ne crains pas de marcher,

Ne crains pas de tomber,

Sois au devant de la scène,

Ne te cache plus derrière le rideau.

 

Tu pleures sur ton sors,

Tu n’écoutes que celuiu qui semble t’aimer,

Ne cherche plus à rendre des paroles pures,

Sois toi et expulse toute ta fureur.

 

Tu n’as pas à avoir honte,

tu n’as à te sentir moins,

Car la vie t’a donné comme destiné,

D’un jour toi aussi,

 

Inconditionnellement,

Pouvoir t’aimer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s