(se) Découvrir

Il n’y a rien dire,

Il y a juste à ressentir,

Cette présence,

Toute droite sortie de l’enfance,

Où baigne encore,

Un soupçon d’insouciance.

Où les mots ne sont pas utilisés,

Où il n’est pas encore question de penser,

Qu’il y a à trouver,

Une quelconque vérité,

Il est pourtant nécessaire,

D’élucider ce mystère,

De se perdre en chemin,

De manger,

Jusqu’à ne plus en avoir faim,

Voir alors le vase déborder,

L’océan se tranformer,

En gigantesque raz-de-marée,

Et innonder,

Tout le voile de nos pensées,

Dans lesquelles,

Nos illusions pouvaient encore se baigner.

Alors oui on pourra émerger,

Remonter à la surface,

Et découvrir,

Que l’on a toujours été à notre juste place,

Et enfin se dire,

Que tout ce que l’on a à vivre,

Se trouve juste là devant soi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s