Une place à prendre

Je me suis battu contre des moulins,

Je me suis vu saigner des deux mains,

J’ai pensé que jamais je ne pourrais y arriver,

Et pourtant je me suis trompé.

On a tous une place à prendre,

On a aucun compte à rendre,

On n’est bien que lorsqu’on est soi,

C’est alors que s’ouvre notre ode à la joie.

Je leur ai dit: un jour vous verrez,

Le vieux moi se sera évaporé,

Aujourd’hui j’ai décidé de tenir parole,

Et tant pis si je n’ai jamais fait l’école.

On a tous une place à prendre,

On a aucun compte à rendre,

On n’est bien que lorsqu’on est soi,

C’est alors que s’ouvre notre ode à la joie.

Maintenant je sais que plus rien ne peut m’arriver,

Toutes les cartes à moi de les distribuer,

Et si personne ne croit en moi,

De tout mon coeur je garderai la foi.

On a tous une place à prendre,

On a aucun compte à rendre,

On n’est bien que lorsqu’on est soi,

C’est alors que s’ouvre notre ode à la joie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s