En bas les étoiles existent aussi

L’histoire pourrait se passer dans n’importe quel pays car cette histoire nous l’avons un peu tous vécu au moins une fois dans notre vie.

 

Un soir alors que Mattéo finissait ses tâches que ses parents lui demandaient chaque jour d’accomplir une fois ses devoirs terminés, une idée lui vint à l’esprit. Grimper au sommet du grand arbre qui séjourne au milieu de son jardin. Il en rêvait depuis toujours mais n’avais jamais osé entreprendre l’ascension tant celle-ci lui semblait impossible à réaliser. Il se promis de ne parler de son projet à personne car il souhaitait le réaliser seul sans l’aide de quiconque. Demain, c’est certain j’atteindrai le sommet de cette arbre, se promis Mattéo et il décida de s’endormir sur ce projet qui l’exitait au plus haut point.

 

Le matin venu, Mattéo se réveilla en sursaut. Sa nuit avait été agitée car il n’avait cesser de rêver à ce périple qu’il comptait entreprendre aujourd’hui. Rapidement, il alla se poster devant le majestueux chêne source de tous ses désirs. Il le regarda sous tous les coutures, se demandant comment il alla pouvoir y accéder. Le problème est que l’arbre était lisse comme une peau de banane et il avait bien du mal à savoir où poser le premier pied. Après maints essais, il décida d’aller chercher une échelle. Mais une fois celle dernière posée contre le tronc, il remarqua qu’elle ne tenait pas comme si une du savon glissait de l’écorce. Jamais à court d’idée, Mattéo se rendi jusqu’à la remise pour y dénicher une corde solide. Il s’en empara et l’enroula autour de son épaule. Une fois devant l’arbre, il l’attrapa avant de la faire tourner au-dessus de sa tête tel un lasso. Il la lança et par chance celle-ci atteignit une branche du premier coup mais très vite la branche se rompi. Il réessaya plusieurs fois et toujours le même scénario s’offrait à lui.

 

Commençant sérieusement à se demander si son entreprise n’était pas vouée à l’échec, il s’interrompit un moment lorsque le chant d’un oiseau lui parvint aux oreilles. Le piaillement venait clairement de tout au dessus. Et c’est là qu’il aperçu l’individu. Celui-ci trônait majestueusement au-dessus de la cime de l’arbre, pouvant à sa guise admirer le magnifique paysage qui se trouvait tout autour de lui. Mattéo furieux décida néanmoins de se calmer. Ce qu’il voyait là avait certainement sa signification mais laquelle.  A ce moment, son regard se posa plus haut et s’arrêta aux rayons du soleil. Il se dit qu’encore plus haut que le soleil se trouvait l’espace et puis encore plus haut la voie lactée et encore encore plus haut, l’infini de l’univers. Il ne pouvait dire où cela pouvait s’arrêter. Il avait simplement compris que chacun se trouvait à la hauteur qui l’incombait et qu’il n’était pas nécessaire de toujours vouloir aller plus haut mais bien de prendre conscience de tout ce qu’il y avait autour de soi.

 

Là-dessus, Mattéo esquissa une sourire. il était heureux pour l’oiseau, heureux pour le soleil, heureux pour les étoiles et heureux pour lui. Il regarda autour de lui et vit se dessiner un magnifique jardin fait de fleurs plus extraordinaires les unes que les autres. il vit aussi tous les champs aux alentours ainsi que les fumées des cheminés de toutes les maisons. Il se promi que jamais plus il n’essayerait d’atteindre le ciel à moins bien entendu d’un jour devenir un astronaute.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s