S’épuiser

Il faut s’épuiser,

Pour mériter le repos,

Pour enfin pouvoir se lover,

Dans les profondeurs de ses songes,

Un monde sans bruit,

est comme un animal sans cri,

Pour avoir envie de l’approcher,

Il faut de loin pouvoir le reconnaître.

Les lourdeurs de la vie,

Font partie de la vie,

La fraîcheur de l’hiver,

Fait partie de l’hiver,

Et il en est ainsi,

Pour tout ce qui s’inscrit,

De la plume du divin.

oui j’ai envie de me fatiguer,

D’être un homme épuisé,

Epuisé par ce beau et grand chemin,

Que j’ai décidé d’emprunter,

Un jour un beau matin.

Tant que je ne sentirai pas la lourdeur,

Tant que je n’aurai pas envie d’abdiquer,

Sur mon trône je devrai continuer à régner,

Et contre cette vie lutter.

Et puis un jour mes forces me lâcheront,

Je ne pourrai plus avancer,

Me retrouvant devant une voie sans issu,

Il ne me restera plus qu’à me poser,

Et goûter enfin à la paix,

Bien méritée…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s