A l’enfant que j’étais…

A toi qui m’a accompagné,
Durant toutes ces longues années,
A toi qui m’a fait pleurer,
A qui je ne me suis jamais confié,
Ceci est notre acte de paix,
Je le pose ici à tes pieds,
Retrouvons et de cet instant,
Faisons en un moment de vérité.
Je ne vais pas m’excuser,
Ni encore moins t’implorer,
J’ai juste envie de te dire,
Ce qui me faisait souffrir.
Tu as été longtemps à mes côtés,
Tous les deux on s’est beaucoup chamaillé,
C’est normal on était des enfants,
Mais tous les deux issus des mêmes parents.
Il y avait moi le mystérieux garnement,
Qui se cachait au moindre coup de vent,
Il y avait toi prêt à me consoler,
Mais de crainte je ne préférais pas t’écouter.
Alors je me suis rebellé,
Je me suis dit le bonheur ce n’est pas pour moi,
Je t’en ai voulu,
J’ai tenté de te suicider,
Mais tu ne disparais pas,
Tu fais partie de moi.
Que me reste-t-il d’autres dès lors,
Que de me réconcilier,
De t’accepter comme tu es,
De ne plus chercher à te fuir.
On a tous les deux souffert,
Jusqu’au plus profond de notre chair,
On s’est longtemps demandé,
Si un jour cela allait s’arrêter.
Et bien ce jour est advenu,
Je pense que tous les deux on a assez attendu,
Prenons dans les bras,
Laissons de côté tout cet émoi,
Signons enfin ce traité,
Celui qui fera de nous des alliés,
J’ai besoin de toi,
Et tu as besoin de moi,
Comme les doigts de la main,
Nous sommes à jamais liés,
Toi cet enfant que j’étais,
Enfin je vais pouvoir t’aimer.

Publicités

Une réflexion sur “A l’enfant que j’étais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s