Juste CELA…

Et si tout cela n’était finalement qu’un jeu perdu d’avance. Car la vie nous la voyons bien comme un jeu. Nous faisons nos règles. Nous définissons à l’avance de combien de cases nous allons avancer. Nous achetons nos hôtels, nous les revendons quand nous le souhaitons. Nous faisons de l’argent. Nous n’hésitons pas à tricher pour gagner. Et malgré tout cela nous ne sommes jamais certain de le gagner ce jeu malgré toutes les ruses et toutes les supplications envoyées au ciel. La vie est un jeu… dont nous ne sommes pas le héros. Même si nous pensons l’être, tout ce qui advient au cours de celle-ci n’est pas de notre ressort. Mais si, c’est moi qui décide ce que je fais de ma vie ou non. On pense que l’on décide mais en vérité tout est déjà réglé d’avance. Un plan a déjà été élaboré et comme pour le plan d’une maison, il nous faut le respecter à la lettre sinon tout l’édifice s’écroulera. Et c’est finalement ce que nous ressentons. Nous ne sommes jamais pleinement satisfait. Nous voulons toujours plus. Et si je mettais un autre mur par ci. Et si je construisait une autre pièce par là. Mais on constate que finalement rien ne tient. Le plan n’a pas été suivi. Cette maison, parfois se construit en quelques mois. Parfois quelques années. Et parfois même jamais. Et on en veut à celui qui a fait le plan. On le trouve illisible et on l’accuse de ne pas l’avoir rendu assez clair. Alors que si on l’avait suivi ce plan. Il est bien sûr normal que nous commettions des erreurs. Elle ont aussi été mises sur notre route pour nous faire avancer. Car en vérité, même ces erreurs, nous ne les commettons pas. C’est juste quelqu’un qui les a placé là à cet endroit. Tout a sa raison d’être. La pierre a sa raison d’être. Elle est mise sur un chemin et c’est par son entremise que le vélo se prendra les roues dessus et enverra le cycliste à l’hôpital où celui-ci fera la connaissance d’une belle infirmière qui l’épousera, lui fera de beaux enfants. On détectera chez un de ceux-ci une grave maladie et ainsi de suite. Et dire que tout commença par un simple caillou. Oui, tout a sa raison d’être et il suffit de respecter cet raison d’être. Pourquoi vouloir déplacer la pierre. Pourquoi vouloir arracher les arbres et faire de la place. S’ils sont présent à cet endroit, c’est pour une bonne raison. Mais cette raison ne satisfait jamais. Nous ne sommes pas plus que la feuille de l’arbre, pas plus le grain de sable de la plage. Eux aussi ont leur raison d’être. Sauf qu’eux n’iront jamais à l’encontre de celle-ci. La feuille acceptera les différentes saisons, le soleil qui la fera bourgeonner, la pluie qui la fera pousser, le vent qui la fera tomber et la neige qui la fera geler. Et à chaque printemps suivant, elle renaîtra et le cycle recommencera. Nous au moindre coup de vent, nous construisons un paravent. A la moindre tempête, nous dressons un barrage. Au moindre rayons de soleil, nous allons nous cacher à l’ombre. Et la lutte jamais ne s’arrête. Oui, et si tout cela n’était finalement qu’un jeu perdu d’avance. Et si finalement, il n’y avait rien à gagner. Rien à espérer. Rien à vouloir. Rien à devenir. Pour la simple et bonne raison que nous sommes déjà et qu’il ne nous est plus nécessaire de nous battre pour vouloir être. Prenons conscience de cela un moment. Fermons les yeux et ressentons cela. Imaginons que toute lutte a cessé. Imaginons que nous ayons rendu les armes. Imaginons qu’il ne faille plus nous battre pour obtenir quelque chose. Imaginons que la vie qui s’échafaude autour de nous n’est plus de notre ressort et que nous la laissons simplement se dérouler. Imaginons un instant que nous ne sommes plus que des spectateurs et que les acteurs ont disparu. Imaginons un instant cela et ressentons le bien être que cela peut nous faire. Osons nous permettre de vivre cela, de ressentir cet état juste l’espace de quelques secondes…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s