Dialogue avec LUI

MOI: Bonjour, c’est donc toi Dieu?
LUI: Oui, il parait,
MOI: Je rêve depuis longtemps de communiquer avec toi.
LUI: Et moi je rêve depuis longtemps de communiquer avec toi mais je savais que tu finirais par le faire.
MOI: Tu sembles bien perspicace, pourquoi peux-tu être si certain que j’en arrive à cela?
LUI: Parce que je sais ce que tu ne sais pas.
MOI: Je ne te comprend pas.
LUI: Dieu a tous les pouvoirs et est prêt de chacun de vous. Il n’attend qu’un signe de votre part.
MOI: Et bien voilà, tu as donc le miens.
LUI: Et j’en suis fort heureux.
MOI: Alors, comme première question, je voudrais te demander pourquoi est-ce que je ne m’aime pas. Je veux dire par là, pourquoi je n’aime pas mes défauts.
LUI: Tu as les défauts de tes qualités et les qualités de tes défaut et cela est bien.
MOI: Mais encore…
LUI: Pourquoi cherches tu à t’aimer, pourquoi ne pas simplement aimer tout ce qui est. Tu sembles croire que tu es plus important que quelqu’un d’autre . Mais sache le, pour Dieu, personne n’est plus important qu’un autre car vous avez tous le même dessein. Je suis présent près de vous pour vous aider à vous éveiller mais cela il vous faut l’accepter. L’acceptes-tu en ce moment ?
MOI: Difficilement et pourtant j’aspire tellement à cela.
LUI: Mais rien ne sert d’aspirer si tu ne branches pas le prise au courant (petite blague de Dieu).
MOI: Ah mais c’est qu’il est drôle lui.
LUI: Mais toi aussi tu l’es cher enfant.
MOI: Oui, enfin je ne fais pas toujours rire tout le monde car parfois je peux être très limite.
LUI: Ne dis pas cela, ton humour c’est l’humour de Dieu. Quand cesseras-tu de te juger une bonne fois pour toute !
MOI: Et bien justement, c’est pour cela que je viens vers toi.
LUI: Sache que tu le peux et que tu le devras. Tant que tu n’aimeras pas la créature que tu es, tu ne pourras évoluer vers ma lumière. T’est-il déjà arriver de t’aimer ?
MOI: Rarement, je dois dire, disons que je culpabilise très vite.
LUI: La culpabilité ne te sert à rien. Tu es parfait, simplement tu n’en as pas encore plainement conscience.
MOI: Parfais, parfait, facile à dire…
LUI: Oui mais difficile à réaliser et c’est cela ton problème. Mais sache que je t’aiderai sur ce cheminement et je te prouverai que tu es digne d’être aimé. Moi, je taime en tous les cas.
MOI: Et bien au moins, cela fait déjà une personne.
LUI: Je représente quiconque sur cette planètre que vous habitez. Chaque être t’aime et tu aimes chaque être. Simplement, tu n’en as pas souvenance mais cela viendra. Aie confiance. Ecoute ma parole et elle te libèrera de toutes tes peurs.
MOI: En tous les cas, je suis prêt à me prendre en mains mêmle si je dis ça depuis longtemps.
LUI: Quoi que tu décides, je suis avec toi et rien ne changera cela.
MOI: Je te remercie, à bientôt.
LUI: A bientôt mon fils.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s