L’enfant

Du haut de son nuage,
Il pense à tous ses voyages,
Il se nourrit du vent,
Il ne s’intéresse pas à ce qui l’attend;
Il vit de son sourire,
Il aime tous les voir rire,
Il se nomme enfant,
Jamais il ne souhaite devenir grand.

Il joue avec les mots,
Et tant pis si on le prend pour un sot,
Il se prends les pieds dans le tapis,
C’est s’amuser qui le tient en vie,
Et quand il grandira,
Que des ses joies il s’en souviendra,
Il dessinera un ballon,
Et avec lui se cachera derrière l’horizon.

Car il ne veut pas entrer,
Dans ce monde de noix cassés,
Dans cet univers de marrons chauds,
Qui pour s’enfuir se jettent à l’eau.
Il est l’enfant,
Celui que l’on ne prend pas pour un grand,
Mais de ça il s’en moque,
Et tant pis si ce n’est pas réciproque.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s