Vivre et m’accepter

S’empêcher d’être soi,
S’empêcher d’être moi,
De vivre une vie par procuration,
De n’être qu’un merle perdu au milieu des feuillages.

Suivre le mouvement,
C’est un peu comme essayer d’attraper le vent,
Systématiquement il nous échappe,
Il est libre d’être ce qu’il est.

Je voudrais être comme le vent,
Et ne jamais m’arrêter de tourner,
Vivre mes aventures,
Me perdre dans la nature.

Sans m’accrocher à des lois,
Sans vivre une quelconque foi,
Juste être moi.

Ne plus avoir peur des regards,
Ne plus craindre les quand dira-t-on,
Accepter les opinions,
Être en toutes circonstances.

Faire comme l’oiseau,
Se posant sur un radeau,
Sans se soucier du temps,
Demeurant dans l’éternel instant.

Je voudrais être le loup,
Qui ne sort de sa tannière,
Pas pour faire sa prière,
Mais pour se reconnecter à la terre,
Marchant sans destination,
Respirant sans vraiment respirer.

La vie à tout à m’apprendre,
Et j’ai tout à apprendre d’elle,
Elle est ma bible mon éternité,
En elle naît toutes les vérités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s