Quand ?

Dans cette vie qui est mienne,
Rares sont les moments paisibles,
Je me laisse emporter par les affres de mes sentiments,
Je me noie au milieu de tous mes ressentiments,
La barque tangue,
Mais ne s’échoue pas,
Elle résiste aux tempêtes,
Se surprend à demeurer fière face au vent,
Ne laisse pas emporter ses rames,
Ne laisse pas couler ses occupants.
Tant que cela tient,
Tant que le bois ne s’effrite pas,
On y croit,
On a la foi,
On espère que le voyage perdure,
Que tous ces chocs,
Ne se rompent pas sous notre armure,
Et puis il y a certains coups bas,
Ceux que l’on a pas réussi à esquiver,
Ceux qui ont réussi à nous toucher,
Et comme on est un bon petit soldat,
On s’empresse de riposter,
Au risque d’être encore plus blessé,
On jouit de ce moment,
On se délecte de la victoire,
Mais très vite on sombre dans le noir,
On s’enfonce à nouveau dans le désespoir,
Et jusqu’à ce qu’on ait compris,
Jusqu’à ce que la vie nous ai tout pris,
On commet les mêmes erreurs,
Avec toujours la même ardeur,
A tomber dans les pièges,
A tourner sur le même manège.
Combien de temps me faudra-t-il,
Pour que déclic se fasse,
Pour que jeunesse de l’esprit passe,
Quand est-ce que je comprendrai,
Qu’à force de vouloir lutter,
Je me perds dans cette immensité,
Qu’à force de toujours résister,
Je m’éloigne de la vérité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s