Découvrir par soi même

Parce qu’un jour on t’a dit que le bien,
Valait bien mieux que le mal.

Parce qu’un jour on t’a dit qu’aimer,
Valait bien mieux que haïr.

Si demain on t’annonce,
Que l’on grandit grâce à la pluie,
Que les fleurs poussent quand on les tire de terre.
Oui, tu le croiras.

Ce besoin de croire,
Ce besoin de toujours en savoir plus,
Comme si tu ne pouvais pas le découvrir par toi-même,
Comme si tu n’osais t’aventurer dans cette contrée.

Tu préfères être à l’abris,
A l’abris de tout doute,
Mais crois-tu l’être,
Penses-tu vraiment que les certitudes vont t’apaiser.

Un jour on m’a dit d’aimer,
Et je l’ai cru,
Un jour on m’a dit de ne pas haïr,
Et je l’ai cru aussi.

Où réside la vérité,
Qui a tort, qui a raison,
Surtout,
Est-il utile,
D’avoir tort, d’avoir raison.

Et si tout ce que l’on avait tenté de nous faire croire,
N’était en fait qu’un grosse supercherie,
Et s’il nous fallait haïr,
Au lieu d’aimer.

Ah j’entends en vous l’orage gronder,
Haïr au lieu d’aimer,
Il est fou,
Il a perdu la raison.

Ne croyons pas tout ce que l’on nous dit,
Oublions ce que l’on nous a appris,
Car ce n’est que par nous-même,
Que la lumière se fera.

Personne ne doit l’allumer à notre place,
Personne ne doit avoir un pouvoir sur nous,
Nous sommes les seuls à pouvoir réaliser,
Tout ce qui fait cette réalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s