La dernière

Je franchis le cap,
Je me rue vers la sortie,
Pas de fuite,
Ni de ruée vers l’or,
Juste un besoin de me sauver,
Pas des autres,
Mais de moi-même,
De ce besoin de comprendre,
D’expliquer,
De toujours en savoir plus,
De chercher l’aumône,
De demander la pitié,
Toujours ce même souci,
D’être écouté,
D’être compris,
D’être aimé,
Alors je provoque,
Je me moque,
Mais pas de vous,
De moi-même,
Car je ne l’aime pas,
Celui qui vit en moi,
Peut-être devrais-je l’abandonner,
Sur le bord d’une route,
Mais je suis certain qu’il reviendrait,
Comme un chien retrouvant son maître,
Je ne peux me débarrasser de ce que je suis,
Mais je peux apprendre à vivre avec,
A le respecter,
Comme je voudrais être respecté,
A l’aimer,
Comme je voudrais être aimé,
Ceci n’est pas un adieu,
Car nous sommes à jamais liés,
Simplement mes mots ne viendront plus s’échouer,
Sur cette plage que je vais désormais abandonner,
Soyeux heureux,
C’est en tout cas mon voeux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s