Pourquoi ?

– Vous vous entourez de personnes négatives, qui prennent votre énergie, qui gaspillent votre temps. Vous savez, celles qui ne vous parlent que pour se plaindre, que pour médire sur quelqu’un et qui jamais ne vous parleront de choses positives. Alors vous restez auprès d’elles car sinon vous culpabiliseriez. Vous avez toujours entendus dire qu’il ne fallait en aucun cas refuser de détourner votre regard de ceux qui souffrent. Chez certain, c’est un jeu malsain qu’ils jouent pour vous faire croire que vous n’êtes pas assez dignes. Vous savez que c’est nocif pour vous et que ça ne vous apporte rien de positif ni de satisfaisant mais vous continuez. Pourquoi ?

– Vous lisez de nombreux livres, tous amènent une réponse différente pour la simple et bonne raison que personne n’a une réponse définitive pour chacun et pire encore qu’iil n’existe aucune réponse. Mais vous continuez à chercher alors que cela vous fait souffrir. Vous dépensez votre argent. Vous adhérez à des dizaines de théories, généralement la dernière à la mode. Et rien, jamais rien ne vous satisfait. Vous vous détournez de l’essentiel mais vous continuez. Pourquoi ?

– Vous faites des choses que vous n’aimez pas. Pour faire plaisir, pour rendre l’appareil comme on dit, parce qu’il l’a fait pour moi alors je dois le faire pour lui. Cela vous agace mais vous le faites quand même. Pourquoi ?

– Lors de discussions, vous acquiessez, vous écoutez sans broncher. Chacun a le droit de donner son avis mais aucun avis ne vaut mieux qu’un autre. Car de juste avis il n’y en a pas, il y a simplement celui que vous avez et c’est tout. Celui qui est juste pour vous. Mais vous préférez suivre les avis des autres de peur de paraître moins bien, moins ceci, moins cela. Vous en souffrez car vous sentez que vous n’êtes pas vous même. Mais vous continuez. Pourquoi ?

– Vous succombez aux effets de la mode, de la publicité, à la façon dont un autre est habillé, à la piscine dans la villa d’un de vos collègues, à la superbe voiture dernier cri que votre patron s’est offert. Vous cherchez donc à acquérir la même chose, pour sois disant vous retrouvez sur un pied d’égalité. Et vous en demandez encore et encore. Et si vous n’obtenez pas, vous êtes frustrés et vous en souffrez. Vous pensez que la seule façon de se faire une place dans la société est de ressembler aux autres alors qu’il vous suffirait d’être juste vous même. Car seul vous savez ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas. Mais vous continuez. Pourquoi ?

– Vous passez votre temps devant les journaux télévisés. Vous feuilletez les articles de presse. Vous surfez sur les sites web à la recherche des mauvaises nouvelles, celles qui pourront vous faire sortir votre plus jolie argumentation lors de vos prochains échanges sur ce qui est bon ou pas. Vous vous en prenez à des personnes qui ne vous connaissez même pas. Vous adhérez à tout ce qui est contre. Vous cherchez le dernier complot. Bref, vous naviguez dans un flot de mauvaises vibrations mais vous en redemandez encore et encore. Pourquoi ?

– Vous passez du temps à parler de votre voisin, de votre collègue, de la boulangère. C’est bien, car cela vous permet d’avoir moins de temps pour faire le point sur votre propre personne. Et plus vous parlerez des autres, plus vous vous éloignerez de vous. Les seuls moments où vous vous rejoindrez, c’est lorsque vous aurez pris conscience que quelque chose ne va pas. Mais comme cela vous déplaira, vous irez vous réfugier dans un café, une discothèque, devant un film abrutissant à la télé juste pour oublier. Pour surtout ne pas en savoir plus. Pourquoi ?

– Vous pensez à des événements futurs. Vivement les vacances vous dites-vous. Vivement mon anniversaire. Vivement cette soirée que j’attends depuis des semaines, etc. Vous demeurez dans le passé: je la déteste, je n’oublierai jamais ce qu’elle m’a fait. Parfois vous en voulez à des personnes qui ont disparue ou qui ne font plus partie de votre vie. Vous en oubliez ce qui se passe ici et maintenant dans le moment présent et vous vous dites que jamais rien de positif n’arrive dans ma vie. Normal, puisque vous ne regardez pas ce qui se passe dans l’instant présent. Mais vous continuez. Pourquoi ?

– N’attendez pas que les autres soient comme vous le souhaiteriez. Combien de fois n’entendons-nous pas: ah si seulement il pouvait être comme ceci ou comme cela. Si seulement il pouvait aimer tout ce que j’aime, etc. Vous n’avez aucun pouvoir sur les autres mais vous en avez beaucoup sur vous-même. Cesser de vouloir changer le monde, vous ne le pouvez pas. Cessez de vouloir résister à lui, il sera toujours le plus fort. Pourtant, nous nous comportons de la sorte à chaque instant. Pourquoi ?

– On vous a dit un jour qu’un homme ne devait pas pleurer ou qu’une femme cela pleurnichait tout le temps. Vous avez cru à cela et cela est ancré en vous. En fait, vous avez cru tout ce que vos parents, vos maîtres, vos instituteurs vous ont dit. Vous avez enregistré les données quelque part dans votre inconscient et vous vous en reservez quand cela est nécessaire de manière totalement inconsciente. Mais cela ne s’arrête pas là puisqu’aujourd’hui vous continuez à croire que seul l’autre connait la vérité et vous vous en remettez à lui. Les religions en attestent ainsi que toutes les autres croyances toutes aussi plus extravagantes les unes que les autres. Vous savez tout cela. Mais vous continuez. Pourquoi ?

Etc, etc…

Des exemples comme cela, il y a en a à la tonne. J’ai repris ceux qui me marquaient le plus. On passe notre vie à faire des choses mauvaises pour nous alors que l’on sait pertinemment qu’elles le sont. Une sorte de masochisme gratuit que l’on s’offre comme cadeau chaque jour.

Enfin, dernière chose. Ne croyez pas à tout ce que je vous ai dit. Car y croire serait une fois de plus croire en quelque chose d’autre. Tout ce que je vous ai dit, vous pouvez le vérifier à chaque instant. Dans votre travail, au supermaché, au sein de votre couple, avec vos amis. Soyez attentif et ce que vous voyez chez les autres, soyez en persuadés, c’est aussi présent chez vous.

Pourtant vous continuerez certainement à vous comporter de la sorte.

Pourquoi ?

Publicités

Une réflexion sur “Pourquoi ?

  1. Merci Nicolas pour cet article très intéressant !

    Pourquoi ? Peut-être parce que notre éducation nous pousse à écouter nos croyances plutôt que nos besoins.
    Lorsque l’on se rend compte que l’on a le choix, il n’y a plus de « mauvaises choses » pour nous. Si j’ai agit par croyance au lieu d’être authentique, cela m’apprend à mieux me connaître.
    L’authenticité est un chemin. Pas à pas, nous apprenons à déceler nos croyances, à les transformer et à oser être nous-même. Et lorsque nous rencontrons des obstacles c’est pour nous apprendre l’humilité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s