Faire corps avec la vie

Le ciel est à la terre,
Ce que la terre est au ciel,
L’homme exerce son attraction,
Se fond entre ces deux mondes.

Il cherche le parfait équilibre,
Livre ses plus belles stratégies,
Comme un général d’armée,
Part au combat en essayant d’être protégé.

Il prend son courage,
Ce qui le fait avancer c’est sa rage,
D’aimer encore plus fort,
D’être le vainqueur de la mort.

Résistant à la vie,
C’est de ses pensées qu’il s’enhardit,
Se laissant influencé,
Souvent il s’en voit peiné.

Il veut la contrôler,
Au lieu de s’y subordonné,
D’être son témoin,
De l’assister du soir au matin.

Avec elle faire un,
De l’accepter comme elle vient,
Car il ne pourra la diriger,
Ni même de pouvoir lui imposer.

Voyant que c’est son destin,
Du mal il ne peut plus être atteint,
Chaque moment il peut désormais saisir,
Sa vie elle jamais ne pourra finir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s