Isolé

Ce monde n’est pas le miens,
Ce monde ne crée pas de liens,
Je m’y sens comme étranger,
Et y sombre dans ses frasques dorées.

Je ne suis que l’usurpateur,
Je fais partie de ceux qui font peur,
Mon message je le dit de plein droit,
Qu’ici bas personne ne peut faire sa loi.

Et quand j’essaye de crier,
J’ai l’impression de mal m’exprimer,
D’être dans l’erreur,
De ne pas faire partie de ces oiseaux charmeurs.

A quand donc les changements,
A quand donc les lendemains chatoyants,
Pouvons-nous encore l’espérer,
Et enfin cesser de pleurer.

J’ai du mal à le croire,
Lorsque je me regarde dans ce miroir,
Je ne vois qu’un voyageur égaré,
Qui se perd dans toutes ces contrées.

Ne voyant pas d’échappatoire,
De ce monde envahit par le noir,
Je ne peux me conformer,
A cette vie privé de liberté.

Alors je rentre dans ma bulle,
Pas parce que je me sens nulle,
Je préfère la paix de l’isolement,
Pour qui sait enfin me sentir vivant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s