Combat

La montagne est si belle,
si on s’en donne la peine,
De l’arpenter par ses mille côtés,
De l’escalader jusqu’à ses neiges éternelles.

Je gravis les sentiers,
qui me mèneront à la félicité,
Les chemins escarpés,
Ceux où je me prendrai les pieds.

Et si je rencontre un animal,
Je sais qu’il ne me fera pas de mal,
Car il est aussi habité,
Pareil à moi de sa divinité.

Les variations de climat,
Ne me feront pas redescendre en bas,
Je lutterai de tout mon corps,
Et ce jusqu’à ce que vienne la mort.

Pourquoi devoir s’arrêter,
Parce que le terrain est enneigé,
Pourquoi vouloir rebrousser chemin,
Alors que l’on est déjà si loin.

J’ai beau essayer de me persuader,
Mais je ne peux m’y résigner,
Plus qu’un enfer,
C’est d’un paradis que recèle cette terre.

Difficile de l’entrevoir,
Ni même de l’apercevoir,
Au milieu de toute cette cruauté,
Au milieu de ces coeurs inanimés.

Pour que jamais je ne désespère,
Pour qu’un jour je puisse voir cette lumière,
A jamais je me battrai,
Pour sortir de cette obscurité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s