Lumière

Lumière, intense, evanescente.
Fragments du temps que la vie garde à jamais,
Elle aveugle comme le phare cerne le bateau,
Comme la voile enrobe le marin.

Vestige du temps passé,
D’une moisson encore non récoltée,
Esprit de la nuit,
Qui éclaire nos âmes évanouies.

Sa floraison n’a d’égal,
Que le plus délicat des pétales,
S’engouffrant dans les abîmes sombres,
Redonne espoir au plus grand nombre.

Reflet posé sur la fenêtre,
Se démultiplie au fil des instants,
Eternel verbe incarné,
Eternel moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s