Tomber du trône

Je me suis assis sur le trône du savoir,
Avec mon sceptre de toujours croire,
Que les mots étaient plus fort que les sentiments,
Que la raison jouait du côté des bien pensant.

Tous les chevaliers se sont alors adoubés,
Il avait celui de la peur,
Qui sans reproche me tendait ses leurres,
Devant lui j’ai presque capitulé.

Il avait celui de l’humilité,
Devant qui je me sentais géné,
D’être meilleur que moi,
Avec lui je perdais ma foi.

Puis un autre s’est avancé,
Et d’un bont je me suis reculé,
Il représentait la certitude,
Etais-ce donc ça la bonne attitude.

Alors je me suis posé,
Et j’ai pris le temps de regarder,
Et me suis retrouvé face à la croyance,
Qui voulait elle m’abreuver de sa science.

Je ne peux tous les énumérer,
Au milieu d’eux je ne peux qu’étoufer,
Perdre cette magie,
De ce que peut m’apporter la vie.

J’ai donc décidé de les chasser,
Même si je continue à les croiser,
Mais j’apprendrai à leur faire face,
Pour que plus jamais je ne perde ma trace.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s