Les 4 saisons

Au printemps, chemin faisant, le bouton pointe le bout de son nez. Timidement, manquant encore d’assurance, il se dresse, faisant désormais face au monde. Il ne sait pas encore ce qui l’attend. Il sait seulement que s’il est présent, c’est que c’était juste le bon moment. Sa peau se craquelant, il sent que bientôt il va devoir s’ouvrir. Il a beau se retenir, la nature fera son travail. Les autres autour de lui ont déjà franchi le pas. Il les voit fièrement se dresser sur leurs branches et se dit que finalement cela n’a pas l’air si terrible. Alors comme d’un souffle, il s’éveille. S’ouvre à la lumière qui le berce de ses rayons et embrasse la vie comme on étreint son premier amour. Il devient fleur. Il sait que son parcours ne fait que commencer. Il a conscience que des épreuves se dresseront devant elle. Mais elle a confiance car elle est forte et robuste. Et puis, elle n’est pas seule, tous autour d’elle sont prêt à la soutenir pour pouvoir la voir grandir et s’épanouir.

L’été arrivant, du vert pâle grisant, notre fleur s’est muée en bouquet rouge scintillant. Sous un ciel resplendissant, elle se délecte de contempler ses frères et ses soeurs culminant sous les feuillages vivifiants. Elle a acquise une certaine aisance, une délectable assurance. Elle est bien accrochée à sa branche et rien ni même un coup de vent ne pourrait l’en déstabiliser. D’en haut, elle perçoit les regards interrogateurs des passants comme si ces derniers cherchaient à comprendre qui elle était. En son for intérieur, elle se dit qu’elle n’est qu’une fleur et qu’il n’est pas bien inutile d’en savoir plus. Mais les gens ont toujours besoin de savoir, de comprendre et d’expliquer. Pourquoi ne peuvent-ils pas simplement admirer. Pour grandir, la petite fleur se nourrit de l’air qui lui caresse les pétales. Sa tige elle est bien ancrée, rien ne peut venir la perturber. Sa vie est merveilleuse. Tout se passe comme dans un conte de fées.

L’automne à ses pieds, la force de la vie qui coulait jadis dans ses veines commence déjà à s’amenuiser. On a plus vingt ans se dit-elle mais je suis encore au firmament. Regardant autour d’elle, nombre de ses comparses ont déjà disparu. Elle ne sait où elles sont passées. Simplement, leurs murmures qui jadis faisaient sont bonheur se sont peu à peu atténués. Les premiers vents violents faisant leur apparition, elle sent bien qu’elle a un peu de mal à se stabiliser. Sa peau se flétri, sa couleur prend de l’âge, son odeur et sa couleur ont quasiment disparu. Ce n’est pas encore le moment d’abdiquer, se dit-elle. Contre vents et marrées, je me battrai et survivrai. Des perles de pluie coulent le long se son visage. Ce n’est pas la tristesse qui l’envahit mais le bonheur d’être tout simplement.

C’est alors que les premières neiges commencèrent à tomber. L’hiver pouvait alors se manifester. Tout semblait être terne et vide autour d’elle. Elles n’étaient plus que quelques unes à se tenir compagnie. Se regardant, se souriant et comprenant que le printemps avait pris ses quartiers. Plus rien ne pouvait lui arriver. Elle estimait avoir bien vécu. Pas de regret, ni d’amertume. Elle avait été ce qu’elle souhaitait être, une fleur tout simplement sans faux ni semblant. Lorsque regardant au-dessous d’elle, transparu un tapis jonchant par parcelles. Elle les reconnu une par une. La rose, la mauve. La bleu et la blanche. Se sentant attirée par une force qu’elle ne pouvait maîtriser, elle se sentie décliner. Elle lâcha la vielle branche à laquelle elle s’accrochait depuis si longtemps. Se laissa planer au milieu des longues allées. Elle n’avait pas l’impression de mourir. Non, elle se sentait enfin vivre. Car elle avait toujours décidé de quoi serait fait sa destinée. Elle savait que là où elle allait plus rien ne pouvait lui arriver. Que rien n’était jamais terminé. Mais que tout allait à nouveau recommencer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s