Solitude

Prisonnier d’une cage de verre,
Je me traîne à tes pieds,
Oh maudite société.

Prisonnier de tes tentacules,
Tu m’étouffes de tes asservitudes,
Oh maudites habitudes.

A la lisière de la forêt,
Je reste planté droit, je me noie,
Dans le flot de mes pensées, je suis épris de liberté.

Magiques moments de solitudes,
Je ne rêve que d’altitude,
Me retrouver au milieu des oiseaux et me dire que le monde est beau.

Libère toi de tes chaînes,
Libère toi de cette emprise,
Envole toi vers d’autres cieux et touche la main de Dieu.

Je cherche du silence dans le bruit,
De la vie dans ce monde que je fuis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s