Libérons-nous !

Quand est-ce que l’homme comprendra que c’est dans ses croyances et ses considérations incertaines, dans ses questions intempestives demeurant sans réponses que résident sa vraie souffrance. Bien sûr, il faut passer par là pour s’en rendre compte, être à l’affut de ces pensées qui sans cesse viennent nous encombrer de leur nuisance. Mais imaginez-vous, juste une seconde, être débarrassé de tout ce questionnement, de toutes ces suppositions sur le pourquoi et le comment qui font de notre vie un « enfer », une grande roue qui ne cesse de tourner. Une nouvelle existence s’offrirait à nous, vierge de tout conditionnement extérieurs et intérieurs. Et cette vie là, cette vie que nous désirons tous ardemment, nous pourrions tous la vivre là tout de suite si nous décidons enfin d’emprunter le chemin du démantèlement de toutes cette masse de conditionnements.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s