Retrouvailles

Aussi longtemps que je me cherchais,
J’avais peur de cet ombre qui me suivait,
Marchant à ses côtés,
Il y avait une partie de moi qui se sentait gêné.

Ne pouvant rentrer en contact avec elle,
Souvent je préférais m’en éloigner,
Résister à ses velléités,
Et sombrer là où je ne pouvais avoir pied.

Quel est-il cet homme qui se regarde dans le reflet de l’eau,
Qui se trouble à l’approche de son visage,
Se noie attirer par les profondeurs,
Se débat au milieu de ses ébats.

Je ne sais qui il est,
Je le connais mais l’ai souvent rejeté,
Derrière ces apparences d’équilibriste,
Il ne fait preuve que de peu de stabilité.

Partant pour ce long voyage,
A la recherche de nouveaux paysages,
Chercher cette vallée,
Dans laquelle il s’était confiné.

Une fois les retrouvailles accomplies,
Il pourra peut-être cesser de rêver,
Devenir cet homme équilibré,
Et peut-être ne plus jamais s’égarer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s