La fuite en Egypte

J’ai un peu de mal dans ma pratique en ce moment. Beaucoup de questions sont apparues suite au décès prématuré d’une de mes connaissances. Cela fait quelques semaines que je me demande à quoi rime finalement tout ce que je suis en train de faire puisque de façon inéluctable nous mourons tous un jour, tôt ou tard. Pourquoi dès lors ne pas jouir de la vie telle qu’elle se présente à nous sans avoir cette réflexion incessante sur le sens profond de notre existence.

Ma première réacton a été de fuir ce que j’étais en train de construire. Non pas que les enseignements ne me parlaient plus mais c’est plutôt la manière dont je les abordais qui me dérangeait. Ne trouvant pas d’autres solutions que la fuite (c’est tellement plus simple), j’étais donc prêt à tout envoyé balader. Tout remettre en cause et passer à autre chose.

Car finalement, ne voyant pas les résultats arriver, on fini par douter de nos capacités. Les émotions négatives sont toujours présentes, pourtant on tend à mettre tout en oeuvre pour évoluer positivement. Finalement, on se dit que soit je suis en train de me planter. Soit, je suis en train de me tromper de voie. Dans les deux cas, j’en étais arrivé à la conclusion que je demeurais dans l’erreur. De ce fait, j’avais annulé mon séjours à Paris pour ce week-end, conférences, hôtel et transport comme ça, d’un trait !

Et puis, hier soir, sur le coup des 23h, je suis tombé sur un fichier audio reprenant une interview qu’a donné Thich Nhat Hanh il y a de cela quelques jours. Sa voix douce et apaisante, pleine de vérités et de bon sens m’a redonné espoir. Espoir en une vie (encore) meilleure. Espoir en une délivrance que finalement je recherche tout autant que n’importe qui qui s’est engagé sur cette voix.

Ces deux jours en compagnie de Thây me permettront de faire le point, d’y voir plus clair et de repartir certainement sur de nouvelles bases. La vie peut être tellement simple, pourtant on fait tout ce que l’on peut pour se la compliquer. L’ignorance a vraiment élu domicile dans nos esprit. Puissions-nous un jour, toutes et tous autant que nous sommes, nous en libérer.

Publicités

Une réflexion sur “La fuite en Egypte

  1. je me demande à quoi rime finalement tout ce que je suis en train de faire puisque de façon inéluctable nous mourons tous un jour, tôt ou tard

    Pour moi, je pense que ça nous aide à mourir moins seul et crois moi c’est déjà énorme
    bisous
    thudie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s