La colère

l n’est guère aisé de se libérer de sentiment tel que la colère. Celle-ci est bien mauvaise conseillère car toujours utilisée à mauvais escient. Elle est souvent génératrice de mauvais choix et nous entraîne irrémédiablement vers ce que l’on en a de plus malsain en nous. Pourtant, il nous faut l’apprivoiser. Faire corps avec elle pour qu’avec le temps, elle ne devienne plus qu’un mauvais souvenir. Il est important de ne jamais rentrer dans son jeu car irrémédiablement, c’est elle qui en ressort gagnante. Elle est insidieuse, sournoise. Elle s’immisce en nous et surgit là quand on ne l’attend plus.La colère nous rend vulnérable. Elle nous met sur la défensive mais peu aussi très bien nous porter vers l’offensive. Elle est source de conflit, de dénigrement, de mauvaises pensées, de médisances, de psalmodies. Elle nous entraîne systématiquement sur le mauvais chemin. Jamais celui que l’on s’est fixé. Il est important de pouvoir s’en détacher, de s’abstenir de rentrer dans son jeu. La compassion envers autrui est notre meilleure « arme » contre ce sentiment destructeur et stérile à la fois. Aimer son ennemi et aspirer à sa délivrance de toutes ses mauvaises pensées peuvent voir notre comportement et notre jugement envers lui se modifier. Notre esprit et notre âme n’en seront alors que bonifiés.

Publicités

Une réflexion sur “La colère

  1. c’est si difficile de contrôler sa colère, je n’y arrive pas mais je désire apprendre pour y arriver
    bisous
    thudie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s